mercredi 4 juin 2008

Risotto violet et écolo pour le 5 Juin


Aujourd'hui, nous sommes le 5 Juin. Et savez-vous à quoi est consacrée cette journée ?
C'est la journée mondiale de l'environnement, un moyen
pour susciter une prise de conscience chez chacun d'entre nous de la nécessité de modifier notre comportement consumériste.
Le thème retenu cette année par les Nations-Unis est d'ailleurs assez explicite : " Non à la dépendance ! Pour une écono
mie à faible émission de carbone." En ces périodes d'augmentation du coût du pétrole, le sujet est on ne peut plus d'actualité.

Et en cuisine que faire ?

L'écologie, le développement durable, touchent tous les domaines de notre quotidien, et la cuisine ne fait pas exception.
Comment se nourrir plus sainement et avec un plus faible impact environnemental ?

Voilà quelques pistes que j'essaie d'appliquer dans la vie de tous les jours ( et même si ce n'est pas parfait, c'est déjà ça !) :

- privilégier "le fait maison" au "t
out prêt", c'est meilleur et cela revient souvent moins cher : râper ses carottes plutôt que d'acheter des carottes rapées par exemple.

- acheter des produits non ou peu emballés : un paquet de 125 g de dosettes de café coûte le même prix qu'un paquet de café de 250 g !

- valoriser les déchets : faire du
compost, utiliser le marc de café comme engrais, les fanes des radis ou des carottes dans ses petits plats. Vous pouvez, à ce propos tester mon radis...(ne) flan ou mon cake tout carotte

- privilégier les produits de saison


- acheter au marché ou à des producteurs locaux, on réduit ainsi le coût du transport
du produit, les emballages ...

- ou ... cultiver son jardin, son balçon, sa terrasse, sa jardinière !

- acheter bio ou équitable, une façon de rémunérer les habitants des pays en voie de développement, qui certes ne réduit pas les frais de transport des produits, mais qui co
ntribue à améliorer le niveau de vie de personnes en situation précaire.

La liste n'est pas exhaustive ... à vous de la compléter !

Après les discours, les actes !

En cette journée "environnement", une recette qui applique les concepts précedemment cités : Le risotto violet

Oui, oui, je sais, le titre de la recette ne fait pas très écolo.
Et pourtant, pourtant ...
Il n'y a pas de colorant pour rendre le riz violet. Ce serait mal me connaître.
La base du risotto est un riz naturellement violet origina
ire du Laos.
Les Lao l'utilisent pour leur consommation personnelle, pour les repas de fête et l'incorporent dans la préparation des gâteaux.
Altereco et Artisans du monde vendent notamment ce riz mélangé à deux autres variétés du Laos : le riz blanc parfumé et le riz gluant.
Sa commercialisation permet d'aider les Lao à améliorer leur irrigation par la construction de petits barra
ges et ainsi, les paysans peuvent tirer un revenu modeste de leur travail.

le riz avant cuisson, blanc, comme un autre riz. C'est la magie du contact avec le liquide et de la cuisson qui va le rendre violet.

Voilà la recette du risotto violet :
- un cube de bouillon de poule bio

- 25 cl de vin blanc sec bio
- 1 belle échalote
- 150 g du mélange de riz
- un peu d'huile



Préparer 50 cl de bouillon de poule puis y ajouter le vin blanc
Faire revenir dans une casserole une échalote finement coupée dans un peu d'huile. Ajouter le riz et mélanger jusqu'à ce qu'il soit translucide.
Incorporer un peu du mélange bouillon / vin afin de recouvrir le riz.
Ajouter progressivement le bouillon dans le riz en remuant régulièrement jusqu'à absorption complète.

1 commentaire:

Cicerolle a dit…

De sages conseils que nous devrions tous suivre. J'en applique déjà quelques-uns très facilement. Ce sont des habitudes qu'on prend très vite et qui ne représentent aucune contrainte, contrairement à ce qu'on pourrait parfois penser.